Le racisme structurel demeure au coeur des sociétés européennes

A l'invitation de la Direction Générale du Personnel (DG PERS) du Parlement européen, qui menait une table ronde sur la question de la mémoire de l'abolition de l'esclavage, j'ai eu l'occasion de revenir sur l'importance de l'éducation pour combattre une pensée raciste, héritage d'une Europe coloniale. Paraphrasant Gide : "Moins le blanc est intelligent, plus le noir lui paraît bête." C'est dans cet esprit que notre Parlement avait voté à mon initiative, le 19 juin 2020, une résolution par laquelle notre institution proclamait l'esclavage "Crime contre l'humanité". Un acte inédit.