Glyphosate : Macron préfère les lobbys à la santé des citoyens

Facebook
Twitter
LinkedIn
Courriel
Imprimer

Jeudi 24 janvier, Emmanuel Macron a déclaré que la France ne parviendrait pas à se passer totalement du glyphosate d’ici 2021, revenant ainsi sur sa promesse d’interdire ce pesticide de synthèse hautement toxique pour l’environnement et la santé.

Il s’agit d’un renoncement majeur et grave, survenu juste après le vote du rapport de la Commission spéciale instaurée au Parlement européen après le scandale des Monsanto Papers : L’amendement que nous avions déposé pour l’interdiction du glyphosate a été repoussé par les groupes proches des lobbys, par les socialistes, les verts et le RN.

Ce gouvernement tourne donc le dos à l’écologie et à la santé publique à cause des lobbys de l’agro-industrie qui encerclent le pouvoir à Paris et Bruxelles. 

Nous continuerons à mener le combat contre les lobbys.
La bataille doit être menée au niveau national. Car rien n’empêche à un gouvernement d’un état membre de l’UE d’aller contre les décisions européennes.





Facebook
Twitter
LinkedIn
Courriel
Imprimer