Au Parlement européen, les Eurodéputés unis pour les agriculteurs des Outremer

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Alors que des inquiétudes pèsent sur le budget du POSEI, le Parlement européen a montré sa détermination à défendre les régions ultrapériphériques, à qui bénéficient ce programme spécifique. Un avertissement adressé au Conseil, à quelques jour du vote de la réforme de la politique agricole commune (PAC).

Lundi 5 octobre, le Parlement européen, réuni en séance plénière, a voté à une écrasante majorité les 3 rapports Omarjee concernant les régions ultrapériphériques (RUP) : 680 pour, 5 contre et 4 abstentions. Jamais des rapports défendant des dérogations pour les RUP n’avaient été adoptés à cette quasi-unanimité. C’est un signal fort de soutien des RUP par le Parlement européen en plein blocage du budget POSEI par le Conseil européen (institution regroupant les gouvernements des États européens co-décisionnaire avec le Parlement).

Jamais des rapports défendant des dérogations pour les RUP n’avaient été adoptés à cette quasi-unanimité.

Lire aussi : https://la1ere.francetvinfo.fr/deputes-europeens-mobilises-defendre-posei-aide-aux-agriculteurs-outre-mer-878906.html

Le premier rapport Omarjee vise la prorogation pour 7 ans et l’élargissement à l’ensemble de la France de la taxe réduite pour le rhum traditionnel produit en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à la Réunion. Le deuxième visait la prorogation pour 1 an des autorisations d’exemption d’octroi de mer applicables pour les produits locaux des régions ultrapériphériques françaises. Cette dérogation a été accordée pour un an en attendant que la France transmette à la Commission européenne un rapport complet et une nouvelle proposition concernant le futur régime d’exemption de taxe d’octroi de mer pour 2021-2027. Le troisième rapport visait la validation du régime de l’impôt AIEL applicable aux îles Canaries.

Deuxième mobilisation du Parlement européen en faveur des RUP : ce mercredi matin, à l’initiative de Younous Omarjee, la Conférence des députés des RUP, a réuni de nombreux députés de tous groupes politiques confondus pour la défense des régions ultrapériphériques et pour dire : « Non aux coupes POSEI ! ». Était notamment présente Margarida Marques qui est en charge des négociations actuellement en cours avec le Conseil européen sur le futur cadre financier pluriannuel 2021-2027. Un soutien important. Étaient aussi présents, Manuel Bompard, chef de la délégation France insoumise, François-Xavier Bellamy, chef de la délégation Les Républicains et Stéphane Séjourné, chef de la délégation Renaissance au Parlement européen.

A la France maintenant de convaincre les chefs d’État au niveau du Conseil

Pour le réunionnais Younous Omarjee « ces votes et cette mobilisation envoient un message au Conseil Européen pour leur dire que le Parlement s’est réuni au-delà des clivages partisans pour défendre les Outremer ». Le député a également indiqué qu’il attendait « que la France se mobilise enfin réellement au sein du Conseil Européen afin d’obtenir le maintien du budget du POSEI et de toutes les autres disposition pro-RUP adoptées avec force, à une très large majorité, au sein du Parlement. Nous avons convaincu au sein du Parlement ; à la France maintenant de convaincre les chefs d’État au niveau du Conseil », a-t-il ajouté.