Y. Omarjee au rassemblement pour les jeunes à Taizé

Younous Omarjee août 12, 2015 0
Y. Omarjee au rassemblement pour les jeunes à Taizé

Chaque été des milliers de jeunes chrétiens venus de toute l’Europe et du monde entier se retrouvent au sein de la communauté de Taizé pour approfondir leur spiritualité et aussi réfléchir aux problèmes qui se posent au monde. J’ai considéré que c’était un privilège qui m’était donné que de pouvoir partager quelques idées avec ces milliers de jeunes rassemblés. Et qu’il était aussi de mon devoir, en tant qu’élu que de répondre a l’invitation qui m a été faite et de donner un peu de mon temps a ces jeunes qui ont préféré consacrer leurs vacances aux idées et à leur vie intérieure plutôt que de céder aux abrutissements sophistiqués inventés pour eux en été! Au cours de ces journées de réflexion autour de la thématique centrale des “nouvelles solidarités” j’ai partagé quelques idées et propositions sur “l’expérience du dialogue culturel et inter religieux dans les Outre mers et en particulier à la Réunion” , ” la réinvention de notre rapport au temps et la réinterrogation du bonheur” pour échapper à l’égocratie sur laquelle se fracasse nombre de politiques, “la refondation de nos relations avec le monde animal et le monde du vivant” qui est parmi les grandes questions civilisationnelles, de même que j’ai répondu aux nombreuses questions liées à l’actualité européenne. De tous ces échanges je retiens qu’il existe au sein de la jeunesse chrétienne réunie à Taizé un désir profond d’appréhender l’état du monde dans toute sa complexité en refusant par un effort de pensée les réponses simplistes. Si bien sûr l’angoisse est palpable face au caractère tragique de la montée des antagonismes au sein des sociétés européennes ainsi que des déchirements a l’échelle du monde, il y a toujours l’effort réalisé que de mettre à distance cette angoisse, de la raisonner pour la dépasser et toujours trouver des réponses conformes à ce qui est au cœur de tout pour cette jeunesse, le respect de la dignité humaine. C’est précisément cette dignité humaine insuffisamment prise ou compte dans les politiques économiques mises en œuvre notamment au niveau européen qui fonde principalement les critiques exprimées par les jeunes dans les différents ateliers.

Commentez »