Pour une planète sans pollution plastique

À l’échelle mondiale, entre 5 et 13 millions de tonnes de plastiques sont déversées chaque année dans les océans. Plus de 150 millions de tonnes de plastiques et de micro-plastiques se trouvent dans les océans, selon les estimations, causant de graves dommages pour la faune et la flore marine, le climat et la biodiversité mondiale. D’après l’ONU Environnement, si rien n’est fait, il y aura davantage de plastiques que de poissons dans les océans en 2050.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Courriel
Imprimer

Mes propositions et amendements

1- Interdiction des plastiques à usage unique en 2025

Les États membres interdisent progressivement la mise sur le marché de l’ensemble des produits en plastique à usage unique, pour une interdiction totale de fabrication et de mise sur le marché dans l’Union européenne d’ici 2025.

2- Des interdictions immédiates

Assiettes, bols, couverts, récipients pour aliments, gobelets, couvercles, bâtons de sucettes, sachets de thé en nylon, lingettes humides, polystyrène, bouchons en plastique non attachés à une bouteille, sacs de transport en plastique, fils étirables, goodies publicitaires, blisters, coques et emballages en plastique alimentaire et non alimentaire, chewing-gum à base de polymères synthétiques.

3- Un programme de dépollution

La Commission met en place un programme pour le nettoyage de la pollution plastique dans les villes, les campagnes, les mers, les plages et les fonds marins. Elle créé un programme visant la dépollution des eaux internationales, et promeut cette initiative au niveau mondial. »

4- Zéro mégot toxique

Les États adoptent des mesures contraignantes à l’égard des cigarettiers pour :
→ Réduire immédiatement et progressivement jusqu’à 2025 la part de plastique et de produits nocifs dans les filtres, les emballages et produits du tabac mis sur le marché.
→ Financer la collecte et le recyclage des filtres, des emballages et des produits du tabac.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Courriel
Imprimer