Les Baléares présentent “le premier grand projet” de la stratégie européenne de l’hydrogène vert

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Reportage à lire en intégralité ici. Paru le 5 novembre 2021.

Le gouvernement des Baléares a présenté ce vendredi, devant le président de la Commission du développement régional du Parlement européen, Younous Omarjee, son initiative ‘ Green Hysland ‘, qui sera “le premier grand projet” de la Stratégie Hydrogène Verte de l’Union européenne et qu’il sera situé dans la municipalité de Lloseta.

Comme l’a expliqué l’exécutif des Baléares dans un communiqué de presse, la réunion a été dirigée par le vice-président et ministre de la transition énergétique, des secteurs productifs et de la mémoire démocratique, Juan Pedro Yllanes, et le ministre des finances et des relations étrangères, Rosario Sánchez, profitant de la visite à Palma du député européen.

Yllanes a expliqué que le projet bénéficie d’une subvention directe de l’Union européenne de 10 millions d’euros et parviendra à mobiliser près de 50 millions au total, ce qui se traduit par “des chiffres importants pour l’économie industrielle”.

Par ailleurs, le ministre a souligné que « grâce à cette centrale, 300 tonnes d’hydrogène vert seront générées par an, produites à 100 % à partir de centrales photovoltaïques ».

“Avec cette production, nous pourrions réduire les émissions de CO2 jusqu’à 20 700 tonnes par an, faisant ainsi un grand pas vers le respect de la loi des Baléares sur le changement climatique et la transition énergétique et de ce qui est établi par l’Union européenne et les accords de Paris”, a-t-il déclaré. ajoutée.

Cependant, il a souligné que ‘Green Hysland’ servira de “double levier”, car il luttera contre le changement climatique et alimentera la transformation et la diversification du modèle de production , “un besoin qui est apparu plus urgent que jamais après la crise du COVID. -19 ».

Pour sa part, la ministre des Finances et des Relations étrangères, Rosario Sánchez, a apprécié l’intérêt manifesté par la présidente de la Commission pour ce projet et a rappelé que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a décrit l’initiative ‘Green Hysland ‘qui se déroule à Majorque comme un “grand exemple” face au changement climatique.

La réunion a également été suivie par le directeur général de la politique industrielle, Antoni Morro, qui a affirmé que les îles Baléares “présentent un écosystème idéal à partir duquel promouvoir des projets pilotes basés sur l’économie circulaire”.

Ces projets, a-t-il expliqué, permettent l’utilisation intégrale de ce qui est possédé et de ce qui est rejeté, transformant les sous-produits en produits à haute valeur ajoutée.

« Green Hysland » est l’une des actions que le gouvernement développera pour continuer à progresser dans la transition énergétique et il est prévu que cet hydrogène soit utilisé pour différentes fonctions, notamment comme carburant pour la flotte de bus municipaux de Palma.

En outre, le premier hydroduc du pays sera également construit pour transporter cet hydrogène jusqu’au raccordement au gaz de Majorque, où il sera injecté à des fins industrielles.

Une autre de ses utilisations potentielles prévues est la production de chaleur et d’énergie pour les bâtiments publics, les hôtels, ainsi que les installations industrielles.