Brexit : 421 millions d’euros attribués aux régions françaises sinistrées

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Bruxelles, le 15/01/2020. La Commission du développement régional du Parlement européen, compétente au fond pour la création de la « Réserve d’ajustement au Brexit » a désigné cette semaine son rapporteur qui sera l’Eurodéputé belge PPE, Pascal Arimont. Elle a également procédé ce jeudi à un premier examen du texte. Cet instrument prévoit une aide exceptionnelle pour les régions et les secteurs les plus touchés par le Brexit. Sur les 5 milliards d’euros, 421 millions d’euros iront pour les territoires français. Avec cette enveloppe, la France figurera parmi les premiers bénéficiaires de la réserve. 

Younous Omarjee, Président de la Commission du Développement Régional s’est félicité de la création de cet instrument :

Cette réserve d’ajustement au Brexit est fondamentale pour les citoyens d’abords, pour les entreprises qui vivent déjà les difficultés et les problèmes concrets du Brexit, pour les pêcheurs qui payent le prix fort de cette séparation, pour les régions et les villes du Nord, en première ligne également. Le Brexit et ses conséquences ne doivent pas être sous-estimées, car la sortie du Royaume-Uni du marché commun à déjà de lourdes conséquences économiques, et ces 421 millions d’euros doivent pouvoir être déployés au plus vite dans un contexte économique déjà morose suite au Covid”. 

Contact presse : Loan Ego (loan.ego@europarl.europa.eu)